5 astuces pour renforcer votre notoriété avec l’Employee Advocacy
par: Ophélie

Vous connaissez sans doute déjà ce dispositif, auquel on prête de nombreux avantages et dont on vous parle déjà beaucoup. Mais savez-vous que l'Employee Advocacy pouvait vous aider à renforcer votre notoriété ? Nous vous donnons 5 astuces pour y parvenir. 

Si les prises de parole de la part des collaborateurs eux-mêmes occupent progressivement une place prépondérante dans les stratégies de communication et RH des entreprises, c’est que les résultats sont au rendez-vous. Notamment en termes de notoriété. L’une des forces de l’employee advocacy est de remettre l’Humain au centre, en misant sur la faculté des équipes à convaincre et à influencer. N’oubliez donc pas le cœur de la machine : les collaborateurs ambassadeurs eux-mêmes !

Astuce n°1 - Travailler son content marketing

Avant de démarrer un programme d’employee advocacy, une réflexion est à mener sur la stratégie de contenu à déployer. Pas question de lancer le dispositif sans une ligne éditoriale servant les objectifs de communication de l’entreprise, validée en interne. Il faut avant tout savoir quels messages vous souhaitez adresser à vos cibles et ce que vous voulez véhiculer. Vous devez également prendre en compte les différentes lignes de métiers et domaines de compétences des équipes qui seront impliquées dans le projet, afin de produire et de proposer du contenu cohérent, source de valeur ajoutée.

Une stratégie de content marketing bien ficelée avec une vision, des objectifs clairs et les moyens de les atteindre est essentielle. Dès le départ, le projet doit être cadré et confié à une équipe dédiée, qui se chargera de mener à bien la démarche, de la construction d’un planning éditorial aux sujets abordés en passant par les formats utilisés (articles, vidéos, infographies, etc.) Cette stratégie va constituer le socle de l’employee advocacy.

Renforcer-notoriété-content-marketing

Astuce n°2 - Former ses collaborateurs ambassadeurs aux réseaux sociaux

Un collaborateur partant, c’est bien. Un collaborateur formé, c’est mieux ! Certes, une large partie de vos salariés utilise déjà les réseaux sociaux : en moyenne, près de 60 % des Français sont actifs sur au moins un réseau social (1). Cependant, il est important de les former spécifiquement à l’utilisation professionnelle de ces réseaux. Les usages ne sont pas les mêmes sur Facebook, Twitter ou LinkedIn. Prévoyez donc de les sensibiliser aux bonnes pratiques des différents réseaux, mais aussi aux erreurs à ne pas commettre. Cela évitera, par exemple, qu’un collaborateur partage régulièrement votre contenu sans avoir complété son profil LinkedIn… ou qu’il se contente de poster du contenu sans jamais répondre aux commentaires ou sollicitations qui en découlent. N’hésitez pas à vous appuyer sur une charte d’utilisation des réseaux sociaux dans l’entreprise.

Même si certains collaborateurs sont plus à l’aise que d’autres avec les réseaux sociaux, organiser une formation à destination de tous ceux qui souhaitent s’impliquer est recommandé, afin qu’ils deviennent des micro-influenceurs avertis. L’idée est que les collaborateurs motivés et engagés puissent se mettre en avant et partager leur enthousiasme, participant ainsi à la notoriété de votre marque employeur. Voici un exemple de processus à mettre en place :

  • présenter le concept lors d’une réunion ;
  • organiser des sessions de formation ;
  • désigner un référent pour répondre aux questions ;
  • accompagner individuellement les collaborateurs qui en font la demande.
Des collaborateurs mieux formés seront plus impliqués, se prêteront à l’exercice de façon plus efficace, et ce, dans la durée !Avec l'outil Sociallymap

Astuce n°3 - Choisir un outil adapté

Le déploiement d’un programme demployee advocacy requiert un outil adapté et facile d’utilisation. L’idée est simple : scénariser et automatiser la planification des contenus afin qu’aucune intervention complémentaire ne soit nécessaire une fois le dispositif lancé. L’un des principaux freins que les collaborateurs peuvent avoir à l’esprit avant le démarrage de la démarche est lié au temps que cela risque de leur prendre. Leur temps est précieux et ils ne s’impliqueront pas si l’outil choisi pour mettre en place l’employee advocacy n’est pas très simple à prendre en main.

En guise d’exemple, notre application Ambassador, qui se veut intuitive, automatise les flux, permet à chacun d’accéder aux contenus adéquats et de les partager facilement sur les réseaux sociaux.

Renforcer-notoriété-Bon-Outil

Astuce n°4 - Mesurer les objectifs business

Qui dit bonne stratégie, dit KPI ! Une démarche d’ambassadorat ne va pas sans indicateurs clés de performance permettant de suivre les avancées et résultats du dispositif. En fonction de vos objectifs initiaux (notoriété, trafic, engagement, génération de leads, ventes, etc.), veillez à déterminer les KPI correspondants. En général, les outils permettent de générer des statistiques facilement exploitables pour piloter la stratégie avec précision.

En termes de content marketing, suivre votre avancée et faire des reportings est également important pour deux raisons complémentaires :

  • repérer les contenus qui marchent le mieux et le moins bien ;
  • adapter votre stratégie en fonction des enjeux de l’entreprise.

Mesurer vos KPI et piloter la démarche est indispensable pour qu’elle perdure. Les outils existants sont là pour monitorer simplement l’activité !

Astuce n°5 - Récupérer des feedbacks

Les collaborateurs ambassadeurs eux-mêmes ont très certainement un retour d’expérience riche d’enseignements à vous faire. En plus d’être une forme de reconnaissance, la demande de feedbacks vous permettra de vous assurer que la stratégie de contenus est la bonne et que les salariés continuent à y trouver leur compte. Ceci est essentiel pour la pérennité du programme. Leurs remarques nourriront, en retour, la réflexion sur le contenu. En bref, cela sera bénéfique pour tous.

De la même manière, n’hésitez pas à impliquer les collaborateurs ambassadeurs dans les démarches de réflexion sur les contenus : ce sont eux les experts de leur domaine ! Leur participation enrichira sans doute les brainstormings. Et ils apprécieront sûrement cette forme de reconnaissance !

--

Avec ces quelques bonnes pratiques, une démarche d’employee advocacy pourra servir la notoriété de votre entreprise. La micro-influence de vos collaborateurs agit sur la durée et participe activement au rayonnement de votre marque employeur.

En attendant, découvrez notre kit d'Employee Advocacy pour coordonner votre stratégie et assurer sa réussite

banniere-blog_kitea

Derniers tweets